David Douillet, ministre des Sports, a visité, hier, dans le Pas-de-Calais, des installations créées pour servir de base arrière aux Jeux olympiques de Londres. Après Le Touquet et avant Saint-Laurent-Blangy, il est passé au complexe gymnique

Mardi 24 Janvier 2012

Disponible, David Douillet a conversé avec Emma, une jeune gymnaste de l'AMGA, sous les yeux de Thierry Large, Laurent Barbieri et Jacques Rey.


vidéo au Complexe Gymnique d'Arques de 3'34 à 5'23

PAR HERVÉ VAUGHAN
saintomer@lavoixdunord.fr
Elle a eu bien du mérite, la professeur des écoles de Haut-Arques de poursuivre, coûte que coûte, son cours, hier après-midi au complexe gymnique.
Il faut dire que ses élèves ont soudain vu débouler sur les tapis une cinquantaine d'adultes dont des photographes et des cameramen derrière un géant en costume au sourire débonnaire. Car David Douillet, ministre des Sports, à peine arrivé, a voulu se rendre compte de lui même de la qualité des installations. Guidé par Isabelle Caron, présidente de l'Association municipale de gymnastique d'Arques, par Jacques Rey, président de la fédération française de gymnastique et par Laurent Barbieri, conseiller technique du complexe, il a fait la connaissance de Thierry Large, qualifié par Jacques Rey « d'âme du complexe ». La délégation a visité toutes les salles, David Douillet prenant le temps d'interroger des gymnastes dont Emma, 8 ans, qui a quitté sa barre pour serrer la main de l'ancien judoka. « Ce que tu fais là, lui a dit le ministre, pas un des adultes que tu vois là n'est capable de le faire. » Du coup, elle en a carrément perdu sa langue. Joël Duquenoy, maire d'Arques, a remercié l'État et les collectivités qui ont financé ce complexe et a rendu hommage à Dominique Dupilet « qui a eu l'idée de demander aux collectivités d'investir dans des équipements sportifs. » « D'avoir rassemblé toutes les disciplines de la gymnastique dans un même lieu est une bonne idée. D'y mélanger les scolaires, les athlètes confirmés, ceux en devenir et les personnes handicapées en est encore une meilleure », a tranché le ministre. Il n'a pas oublié les deux millions et demi de bénévoles « sans lesquels le sport français n'existerait pas. Même, nous, les athlètes de haut niveau nous avons commencé grâce à eux, à leur passion, à leurs valeurs. » Il a rendu hommage au président du conseil général, Dominique Dupilet, qui veut atteindre la barre des 400 000 licenciés sportifs dans le département. « J'aime les gens qui se lancent des défis. » Et pour aider les élus à s'équiper, il a annoncé avoir lancé un schéma de cohérence territoriale pour savoir où il manquait des équipements sportifs. « Aucun gamin en France ne doit faire plus de 30 minutes de voiture pour trouver une salle de sports. » Il ne restait plus qu'au ministre star de se prêter, gentiment au jeu des photos souvenir. •

David Douillet, ministre des Sports, a visité, hier, dans le Pas-de-Calais, des installations créées pour servir de base arrière aux Jeux olympiques de Londres. Après Le Touquet et avant Saint-Laurent-Blangy, il est passé au complexe gymnique

David Douillet, ministre des Sports, a visité, hier, dans le Pas-de-Calais, des installations créées pour servir de base arrière aux Jeux olympiques de Londres. Après Le Touquet et avant Saint-Laurent-Blangy, il est passé au complexe gymnique

Amélie BOURDON

AMGA | GAM | GAF | GR | GA | Trampo/Tumbling | FITNESS - MUSCULATION | AMGA DE LOISIRS ET DE SANTE | PRESTATION ET PROJETS | BIEN ETRE | ADMINISTRATEUR | PROJETS | AEROBIC OPEN | GYM HANDICAP







L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Les annonces

Galerie
La Gymnastique en images
3ème rencontre inter-structures handicap

Recherche


Dans la boutique



Infos FFGym